Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

PRÉSENTATION DE LA BROCHURE DE CONVERGENCE NATIONALE RAIL : PRÉSERVONS LA PLANÈTE : REINVENTONS LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

PRÉSENTATION DE LA BROCHURE DE CONVERGENCE NATIONALE RAIL : PRÉSERVONS LA PLANÈTE : REINVENTONS LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

Après avoir pris connaissance du rapport du Sénat sur le coût de la pollution en France, de l’ordre de 100 milliards annuels et qui s’accompagne de 60 000 décès prématurés, le constat est fait que le transport figure comme un des éléments importants d’une situation qui ne fait que s’amplifier. Aussi, il devenait nécessaire de mettre en évidence que les transports les plus polluants étaient aussi les plus subventionnés par l’Etat. Le transport maritime, aérien (vols internationaux), et le transport routier sont exonérés de TVA. Concernant la TIPCE, le maritime et l’aérien sont totalement exonérés et le routier reçoit une aide de 21€ par hectolitre de gasoil. Par contre l’usager du train paye 10% de TVA sur son billet.

C’est à partir de cette réalité que nous avons décidé de construire un document qui mette en exergue l’inaction des gouvernements successifs et leur responsabilité dans la dégradation de l’environnement, en lien avec la destruction programmée du service public ferroviaire, pourtant de nature à répondre en partie aux enjeux climatiques.

Depuis le Grenelle de l’environnement en décembre 2007 et les différentes Cop qui se sont tenues de par le monde, aucun des engagements pris pour réduire les gaz à effet de serre n’a été atteint. Pire, les politiques néolibérales mises en place depuis cette période n’ont fait qu’amplifier une situation déjà catastrophique pour l’avenir de la planète. Choix dont nous mesurons chaque jour les conséquences au niveau du climat mais aussi, dans la dégradation de la qualité de l’air, avec tous les enjeux que cela représente en matière de santé publique.

La part des transports dans les émissions globales de gaz à effet de serre occupe une place importante et ne cesse de progresser. Elle est passée de 33% en 2000 à 38% en 2017. Elle ne cesse d'augmenter en lien avec le développement du transport aérien et notamment routier.

Selon un rapport européen, 25 % des gaz à effet de serre viennent du transport, dont 70 % sont imputables au transport routier.
Selon un rapport européen, 25 % des gaz à effet de serre viennent du transport, dont 70 % sont imputables au transport routier.

Selon un rapport européen, 25 % des gaz à effet de serre viennent du transport, dont 70 % sont imputables au transport routier.

Les différents traités économiques basés sur le libre-échange ne font qu’accroître le commerce maritime et les autres modes d’acheminement qui sont dominés essentiellement par le transport routier.

Les directives européennes qui sévissent en matière de libéralisation du rail depuis 1980 au nom de la libre concurrence n’ont fait que renforcer le mode routier et affaiblit considérablement le transport de fret par rail. La stratégie des gouvernements français, précédée par la direction de la SNCF en matière d’ouverture à la concurrence dans le transport de marchandises, a conduit à réduire la part du ferroviaire de 50 milliards de tonnes en 2002 à moins de 20 milliards en 2015 tous opérateurs confondus.

Ce qui ne peut que nous interpeller, quand la régression du mode ferroviaire vient de la stratégie qui a été sérieusement accentuée par Pépy pendant toute cette période. Choix politiques pour diminuer la part du fret ferroviaire afin de favoriser le développement de la filiale routière Géodis.

Alors que tout devrait être fait pour aller vers une maîtrise globale de l’outil ferroviaire afin de mettre en place une politique des transports définie pour répondre à la fois aux besoins de déplacements des populations et au transport de marchandises pour relever les défis environnementaux, une nouvelle étape a été franchie par le gouvernement Macron avec la création d’une SNCF qui est devenue une société anonyme qui pilote 5 filiales.

La loi dite "Nouveau Pacte Ferroviaire" adoptée le 27 juin 2019 transforme la SNCF en Groupe Public Ferroviaire GPU avec 5 sociétés anonymes de façon à répondre au dogme de la sacrosainte concurrence poussée par l'UE et acceptée par la France. La situation de la SAS Fret SNCF est la plus inquiétante

La loi dite "Nouveau Pacte Ferroviaire" adoptée le 27 juin 2019 transforme la SNCF en Groupe Public Ferroviaire GPU avec 5 sociétés anonymes de façon à répondre au dogme de la sacrosainte concurrence poussée par l'UE et acceptée par la France. La situation de la SAS Fret SNCF est la plus inquiétante

Cette politique vise à s’intégrer dans le jeu de la concurrence pour faire oublier les missions de service public et d’aménagement du territoire afin de réduire les investissements nécessaires au développement d’un outil de transport parmi les moins polluants.

Au contraire de ces politiques libérales qui menacent à terme l’égalité d’accès à tous aux trains pour tous les citoyens et permettre l’acheminement du fret dans des conditions respectueuses de l’environnement, nous revendiquons la nécessité de reconstruire une entreprise publique avec un fonctionnement démocratisé, avec à la fois la volonté de satisfaire les exigences sociales de transport pour tous, aménager le territoire et rentrer dans le cercle vertueux des mobilités économes en énergie.

Pour se donner les moyens de cette politique, dans ce document, nous avons un ensemble de propositions qui demande de s’appuyer sur le retour aux métiers génériques des cheminots dans un cadre bien défini et sur la nécessité de trouver les financements indispensables pour la remise à niveau du réseau , la modernisation du matériel et une politique tarifaire à caractère social pour encourager les déplacements en train.

C’est autour de ces enjeux que nous allons faire vivre nos propositions et engager le débat avec l’ensemble de nos collectifs établis sur le territoire avec les élus, les citoyens et les acteurs économiques et sociaux.

SOMMAIRE

  • Préface de Didier Le Reste, président de Convergence Nationale Rail
  • Le rapport sénatorial
  • Introduction
  • Economie, artificialisation des sol
  • Le transport émetteur de gaz à effet de serre
  • Le transport aérien
  • La TICPE, le transport routier
  • Le voiture électrique
  • Le transport maritime, le fluvial
  • Le mode ferroviaire
  • L'état du Fret
  • L'état du réseau
  • L'Europe et la libéralisation du rail. Une politique européenne qui favorise le mode routier
  • Des choix contraires à la démarche environnementale
  • La loi dite "nouveau pacte ferroviaire"
  • SNCF Mobilités. Une politique tarifaire qui taxe les usagers !
  • Pour une autre politique des transports au service des populations et de l'environnement. Pour un financement des infrastructures !
  • Assurer des financements pérennes !
  • Moderniser et électrifier le réseau pour l'environnement !
  • Reconstruire le service public ferroviaire avec un système de gestion intégré.
  • L'accueil dans les gares et les guichets
  • Construire un nouvel outil, pour une gestion démocratisée de l'entreprise publique SNCF
  • Le transport voyageur !

 

Brochure de 28 pages disponible auprès des militants

par courriel : convergence.rail@hotmail.fr

par le formulaire de contact de ce blog

 

PRÉSENTATION DE LA BROCHURE DE CONVERGENCE NATIONALE RAIL : PRÉSERVONS LA PLANÈTE : REINVENTONS LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

publié le 25 février 2020

Argentan. Le service public ferroviaire, solution pour préserver la planète ?

Mardi 3 mars 2020, le collectif citoyen d’Argentan (Orne) organise une soirée débat à la salle Guy-de-Maupassant. Il sera question du recours au service public ferroviaire, à l’heure des grands bouleversements climatiques.

Réinventer le service public ferroviaire pour préserver la planète. Tel est le thème du document auquel a pris part le collectif citoyen d’Argentan en collaboration avec la Convergence nationale rail.

Mardi 3 mars 2020, une présentation de ce travail est organisée à la salle Guy-de-Maupassant, à partir de 18 h. « Nous sommes partis d’un rapport sénatorial sur le coût humain et financier lié à la pollution de l’air, rapporte Philippe Denolle, un des co-rédacteurs du document et président du collectif citoyen. Il s’avère que le transport est le principal émetteur de gaz à effet de serre en France mais que le ferroviaire est le plus écologique de tous. »

Ainsi au cours des vingt-huit pages, les auteurs plaident pour le développement du transport par voie de chemin de fer, pour la population et l’environnement. « Avec la nécessité de reconstruire le service public ferroviaire au moment où des choix politiques continuent de favoriser les modes les plus polluants via des exonérations de taxes », affirme Philippe Denolle. Si ce dernier souhaite éveiller les consciences, il invite le public à échanger autour de cette thématique lors d’un débat qui suivra la présentation de l’ouvrage.

Mardi 3 mars 2020, à partir de 18 h, soirée débat « Préservons la planète et réinventons le service public ferroviaire ». Gratuit.

https://www.ouest-france.fr/normandie/argentan-61200/argentan-le-service-public-ferroviaire-solution-pour-preserver-la-planete-6752566?fbclid=IwAR0OZvIQNkRLl7cq_KcFaMURi9p8XFMQkx40BFZTx6syL0cDzsM-qqOH1MY

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article