Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

COMPTE RENDU DE L'ENTREVUE AVEC M. DAVID NICOLAS, MAIRE D'AVRANCHES ET PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION MONT-SAINT-MICHEL-NORMANDIE

Gare d'Avranches. l Photo du collectif

Gare d'Avranches. l Photo du collectif

Le 30 mars 2018, le Collectif Citoyen de Défense des Axes ferroviaires Sud Normandie a rencontré Monsieur David Nicolas, Maire d’Avranches et Président de la Communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie, sur la question de l’avenir du service public ferroviaire dans le Sud Normandie. Ce collectif créé le 5 février dernier à Argentan se compose d’usagers, de cheminots, de citoyens et de toute organisation défendant un Service public ferroviaire de qualité. Plus de 3000 pétitions signées par les citoyens et usagers démontre l'intérêt du train.

Il envisage son action sur l’ensemble du réseau Sud Normandie afin de défendre un maillage ferroviaire qui satisfasse les besoins des usagers, le dynamisme économique de la région, la transition écologique. Pour cela il prône le maintien et l’amélioration des axes ferroviaires Paris-Granville, Caen-Tours, Caen-Rennes (dessertes, cadencement, correspondances,tarification, électrification des lignes, etc). Par exemple, l’électrification de la ligne Paris-Granville réduirait le temps de parcours de 20 à 30 minutes. Dans un contexte où le service public ferroviaire est fortement attaqué, plusieurs aspects ont été abordés.

En ce qui concerne la fermeture du guichet de la gare avec présence d’un agent SNCF, fermeture annoncée pour le samedi 31 mars par la SNCF par voie d’affiche en gare d’Avranches, M. David NICOLAS nous a déclaré l’avoir appris par l’article de Ouest-France paru le matin même. En effet, selon les discussions entamées depuis un an et demi avec Mr Jean-Philippe Dupont Directeur de la Région SNCF NORMANDIE, cette fermeture n’aurait dû intervenir qu’au mois de juin. Le conseil de la Communauté d’Agglomération avait alors proposé que l’Office du tourisme situé dans la gare reprenne la vente des billets, via une convention signée avec la SNCF, ce dispositif étant amené à s’élargir aux 11 offices du tourisme de la Communauté d’Agglomération.

Regrettant que depuis des années les choix politiques d’aménagement du territoire ait été orientés prioritairement vers la route, il a affirmé son attachement au service public ferroviaire nous assurant qu’il veillerait à ce que la SNCF respecte ses engagements concernant la ligne Caen- Rennes, à savoir qu’il n’y aurait pas de suppression de train. En effet l’axe Rennes-Granville-Caen est pour lui essentiel dans les projets de l’Agglo, tant du point de vue du développement du tourisme que du dynamisme économique. Or force est de constater que la rénovation de la portion Avranches-Dol de Bretagne s’accompagne de suppression de trains avec transfert sur route au prochain service du 10 décembre 2018, ce qui le préoccupe fortement.

Dans la même optique du développement de l’Avranchin, il envisage avec Pontorson la création d’un EPIC (Établissement Public d’Intérêt Économique) qui permettrait de remettre en cause la tentative de main mise de Veolia et de Transdev sur le transport ferroviaire et d’assurer par le service public la liaison avec Pontorson. Par ailleurs, il s’est déclaré favorable à l’électrification de la ligne Paris-Granville qui est selon lui un élément essentiel du renforcement du réseau ferré dans la région. Il a estimé que le montant d’une telle opération, telle qu’elle est évaluée à ce jour par les cheminots, était tout à fait à fait envisageable économiquement.

Cette vision d’ensemble et sa mise en œuvre doit permettre de rendre la région attractive dans un contexte où le schéma directeur de la Conférence de la Baie est centré sur la Bretagne. Il constate qu’Avranches est à ce jour exclue du périmètre des investissements tels qu’ils ont été prévus, ce qui le préoccupe. En effet, le transport est pour lui une donnée essentielle de l’aménagement du territoire.

Ainsi, il entend faire respecter à la Région ses engagements, notamment en matière de transport routier. Il nous a fait part du conflit qui l’opposait actuellement à Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région Normandie en charge des transports. Celui-ci réclame à l’Agglo la somme de 80 000 Euros au titre d’un droit de charge concernant les Maneo, alors que dans le transfert des compétences il devrait y avoir équilibre entre la Région et l’Agglo. A ce jour, la Municipalité et l’Agglo refuse de payer cette somme.

Pour conclure, le Collectif Citoyen de Défense des Axes ferroviaires Sud Normandie réaffirme son opposition à la fermeture des guichets SNCF dans les gares : la présence d’un agent SNCF qualifié pour la délivrance de titres de transport au national et à l’international est la garantie pour l’usager normand d’être traité à égalité avec les citoyens de l’ensemble du territoire français, conformément à la législation du service public et à la Constitution. En effet, la vente des billets par les Offices du tourisme, quelle que soit la bonne volonté des uns ou des autres dans ce service rendu au public, limite la vente des billets à la ligne régionale mais ne va pas au-delà. Également, l'agent de gare SNCF peut avoir plusieurs rôles, sécurité, surveillance au passage des trains des montées et descentes des voyageurs, assistance au contrôleur du train, en cas de conflit avec un voyageur «  récalcitrant ». Des activités peuvent être redonnés aux gares tel le service bagage, etc...

Par ailleurs, nous avons pris bonne note de l’intérêt de Monsieur Nicolas concernant nos propositions, tant sur l’électrification des lignes que sur l’augmentation du cadencement des trains sur l’axe Rennes-Granville-Caen et l’amélioration des connexions.

Nous retenons sa proposition de rester en contact sur les questions d’aménagement du territoire, mettant au centre de ces échanges nos préoccupations du développement du service public ferroviaire.

 

Avranches, le 31 mars 2018

 

 

 

 

Le guichet de la gare d’Avranches ferme

Alors que les circulations ferroviaires entre Avranches et Dol-de-Bretagne reprennent ce vendredi 30 mars 2018, le guichet de la gare d’Avranches ferme demain, samedi 31 mars 2018. Un rassemblement est organisé, à 18 h, ce vendredi 30 mars 2018.

Alors que les circulations ferroviaires entre Avranches et Dol-de-Bretagne reprennent ce vendredi, le guichet de la gare d’Avranches ferme demain.

Alors que les circulations ferroviaires entre Avranches et Dol-de-Bretagne reprennent ce vendredi, le guichet de la gare d'Avranches ferment demain. l OUEST-France

En travaux depuis le 20 novembre, la section Avranches – Dol-de-Bretagne de la ligne Caen – Rennes reprend du service ce vendredi. Ses usagers, qui ont dû emprunter les autocars de substitution durant ces travaux, pourront reprendre leurs anciennes habitudes. Ou presque, puisqu’ils ne pourront plus acheter leurs titres de transport au guichet de la gare d’Avranches. Ce dernier fermant officiellement demain, samedi 31 mars.

Réduction de l’offre de train

La nouvelle a fait bondir le collectif citoyen de défense des axes ferroviaires Sud-Normandie : « L’État s’est désengagé du train ! » s’exclame Dominique Rilhac, secrétaire de l’association de défense des lignes ferroviaires. Son collègue Daniel Mouton, ancien cheminot et membre du même collectif, a peur qu’au « bout du compte, les usagers subissent la suppression de la ligne Caen – Rennes ».

 

La suppression du guichet d’Avranches est, pour le collectif, une énième réduction de l’offre de train. « On tend à nous vendre du bus qui rallonge le temps de parcours, est plus coûteux car on a déjà les infrastructures, et qui n’est pas écologique », explique Dominique Rilhac.

 

Remonté, son collègue la coupe : "Nous avons appris qu'au 10 décembre 2018, un aller-retour sur les trois qui existent entre Caen et Rennes serait remplacé par un bus"

 

Alors que les circulations ferroviaires entre Avranches et Dol-de-Bretagne reprennent ce vendredi, le guichet de la gare d’Avranches ferme demain. | OUEST-FRANCE

 

D’autres points de vente

 

Les usagers de la ligne sont dorénavant invités par la SNCF à se procurer leurs billets via ses sites Internet, son application mobile, en appelant au 36 35 ou en se rendant à la gare de Granville ou à l’office de tourisme. « Je vois mal ma mère aller sur Internet chercher un billet », proteste Daniel Mouton. « D’autant plus qu’il y a une importante fracture numérique dans le territoire », reprend Dominique Rilhac.

Le renvoi à la gare de Granville scandalise aussi le collectif. « Il y a 25 km entre Avranches et Granville ! »De son côté, la SNCF explique la suppression du guichet d’Avranches par la « baisse continue et conséquente » de son activité.

Elle confirme qu’il ne sera pas possible d’acheter de titres de transport nationaux à l’office de tourisme avec qui elle a signé un partenariat. Aussi, elle indique qu’un « automate de vente » de billets TER devrait être prochainement installé dans la gare.

Bientôt un visioguichet ?

« Quatre personnes par heure fréquentent en moyenne la gare d’Avranches, indique Jean-Baptiste Gastinne, vice-président en charge des transports à la Région Normandie. Cela posait un problème social de ressources humaines. On est parvenus à une solution intelligente partagée avec avec le maire d’Avranches et président de la communauté d’agglomération David Nicolas, la Région et la SNCF. Nous allons expérimenter un visioguichet à Villedieu, où l’usager pourra interagir avec un conseiller à distance. Si cela fonctionne, on peut imaginer qu’on en installera un aussi à Avranches. »

 

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/le-guichet-de-la-gare-d-avranches-ferme-5655103

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article