Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

RENCONTRE LE 30 MAI AVEC MONSIEUR BAZIRE, MAIRE DE SOURDEVAL (50) A 11 KM DE VIRE

La Mairie de Sourdeval (en travaux) et le beau travail de l'horticulteur en premier plan.

La Mairie de Sourdeval (en travaux) et le beau travail de l'horticulteur en premier plan.

Après une présentation du Collectif, soulignant qu’il s’agissait d’un collectif d’usagers et de cheminots, nous avons développé sur la signification de la suppression du guichet SNCF à la gare de Vire et sur le problème des connexions notamment entre les bus Manéo de la ligne 14 et les trains, les premiers arrivant à Vire après le départ des seconds. L’ajustement des horaires relève ici de la Région.

 

Pour Monsieur Bazire, il n’y a plus aujourd’hui de communication réelle des pouvoirs centraux avec les zones rurales. En matière de transport, il a remarqué qu’il y avait peu de connexions à l’intérieur même du territoire. Par ailleurs, il a souligné que la municipalité de Sourdeval comptait beaucoup sur la gare de Vire : en effet, de nombreux Sourdevalais se rendent à Vire pour prendre le train dont ils ont besoin notamment pour aller travailler.

La fermeture du guichet SNCF serait catastrophique compte tenu des services qu’il rend.

 

Nous avons développé sur l’importance de réfléchir aussi en termes de réseau. D’une part, la suppression des trains correspond à une politique générale de gestion de la part de la Région et de la direction SNCF : les trains supprimés correspondent à des km-trains qui seront réinjectés ailleurs, au détriment du territoire sud Normandie. D’autre part, les connexions existent qu’il faudrait améliorer : avec le Caen-Rennes (connexion Folligny) et avec le Caen-Le Mans-Tours (connexion Surdon). On nous parle de modernisation, or on supprime des trains qui sont remplacés par des bus. Ainsi la Région a décidé de séquencer la ligne Caen-Rennes et de remplacer les trains TER par des bus.

 

Pour le Maire, « le service public ferroviaire est essentiel au territoire ». Il est fondamental pour les gens qui travaillent. Les entreprises sont éloignées, souvent à 40 km : il faut les faire ! Le déplacement pour le travail se heurte à de grandes difficultés.

Les jeunes vont à Caen ou Rennes, donc la ligne Caen-Rennes dans sa continuité est très importante.

« Il faut des solutions car la population part, les écoles ferment. Il faut aussi plus de travail. Pour cela le train est essentiel. »

Le transport sur le territoire est de plus en plus géré par l’Agglo, mais les moyens ne sont pas donnés : il n’y a que des mots. Quand on tourne la page, il n’y a rien.

Il faut réfléchir sur la mobilité notamment pour aller à son travail. Et le train est au centre de cette réflexion.

Il faut que l’on bouge. La disparition du FRET ferroviaire a été destructeur pour le travail ici. Quant à l’ACOM « on a de la chance qu’elle soit encore là ».

Il faudrait raisonner sur le triangle Avranches-Mortain/Saint-Hilaire-Vire.

Monsieur Bazire s’est aussi interrogé sur le dynamisme de la région Bretagne par rapport à la Région Normandie.

 

Nous lui avons énoncé nos propositions sur la ligne Paris-Granville : électrification de la ligne entre Dreux et Granville, remise en double voie entre Briouze et Argentan ce qui permettrait d’augmenter la vitesse.

Aujourd’hui les Ouibus sont en déficit annuel de 150 millions d’Euros. Cet argent pourrait permettre l’électrification de la ligne, même si cela se fait par tronçon. Cela est possible à condition que l’on garde les Régiolis (matériel bi-motorisé) contrairement à ce qu’a annoncé Hervé Morin, président de la Région Normandie.

Pour le collectif, il existe des solutions techniques à mettre en œuvre grâce aux investissements.

Nous avons donc présenté à Monsieur Bazire une invitation de principe aux prochaines commissions de réflexion et de propositions que le collectif compte mettre en place sur les questions de connexions et de tarification.

 

Monsieur Bazire s’est dit favorable à la participation à de telles commissions que ce soit par sa présence ou par celle d’un adjoint : « il faut défendre ce qui est encore à défendre ».

Il envisage aussi qu’il y ait un délégué qui travaille au niveau de l’Agglo. Selon lui, la politique d’aménagement du territoire doit considérer les trois Communautés de Communes de façon à ce que celle-ci convergent pour défendre les intérêts de notre territoire de vie.

Il s’est aussi engagé à en parler à Monsieur David Nicolas pour que les élus aillent tous dans le même sens : « défendre ce qui est encore à défendre »

 

Nous nous sommes donc accordés sur le fait que nous restions en contact.

La délégation du Collectif a également remis au maire de Sourdeval le dossier que nous remettons aux élus lors de nos entretiens et une invitation à LA FÊTE DU TRAIN le 9 juin à Argentan.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article