Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

LA DEREGULATION NEO-LIBERALE DU RAIL BATTUE EN BRECHE : APRES LE PAYS DE GALLES, L'ECOSSE RENATIONALISE SON CHEMIN DE FER

Après le Pays de Galles, l'Ecosse renationalise son Chemin de Fer.

 

👉 Pour le secrétaire d'Etat aux Transports écossais, Michael Matheson, "le système de franchisage n'est plus adapté", façon adoucie de dire qu'il est obsolète.
👉 les appels à la nationalisation par les militants et les syndicats du secteur des transports ont précédé de longue date la pandémie.
🛑 Ne lâchons rien !

BBC

18.03.2021

L'opérateur ferroviaire écossais ScotRail sera nationalisé

 
Scotrail train
 
Les services ferroviaires écossais doivent être gérés par un organisme du secteur public, a annoncé le gouvernement écossais.
La société néerlandaise Abellio cessera d'exploiter la franchise ScotRail à la fin du mois de mars de l'année prochaine.
Après cela, une société du gouvernement écossais "indépendante" prendra en charge la gestion des services.
Abellio dirige la franchise depuis 2015, mais son contrat a pris fin prématurément au milieu de critiques concernant les annulations et les niveaux de performance.
Tout le personnel de ScotRail sera transféré à la nouvelle entité appartenant au gouvernement écossais.
L'arrangement est conclu dans le cadre de pouvoirs qui permettent au gouvernement écossais de reprendre la franchise ferroviaire sans appel d'offres.
Le secrétaire aux Transports, Michael Matheson, a déclaré qu'il n'était pas en mesure de dire combien de temps dureraient ces arrangements d '«opérateur de dernier recours».
Il a déclaré: «J'ai décidé qu'il ne serait pas approprié d'attribuer un contrat de franchise à une partie à ce stade, que ce soit par le biais d'un concours ou d'une attribution directe.
«C'est pourquoi j'ai confirmé que, à compter de l'expiration de la franchise actuelle, les services ScotRail seront fournis aux mains du public par l'intermédiaire d'une société détenue et contrôlée à 100% par le gouvernement écossais.
"Cette approche fournira une plate-forme stable pour les services ScotRail et une certitude pour les passagers et le personnel."
Mr Matheson a déclaré aux MSP que prendre ScotRail entre les mains du public était la bonne chose à faire face aux défis créés par Covid
Les chemins de fer écossais ont déjà été temporairement nationalisés depuis mars de l'année dernière pour aider le service à faire face à l'impact du coronavirus.
Le gouvernement écossais a dépensé 452 millions de livres sterling pour soutenir ScotRail, ainsi que le Caledonian Sleeper, après que le nombre de passagers a considérablement diminué en raison des restrictions dues à la crise sanitaire.
Kevin Lindsay, organisateur écossais du syndicat des conducteurs de train Aslef, a déclaré: «Nous nous félicitons du début de la fin du système de franchise qui a échoué ici en Écosse.
«Cependant, le chemin de fer populaire ne devrait plus jamais être entre les mains des requins de la finance.
"C'est maintenant à nous tous dans le secteur ferroviaire de construire un chemin de fer accessible, abordable et sûr pour les Ecossais."
Le syndicat TSSA a déclaré: "Cette annonce est attendue depuis longtemps - tout comme de nombreux trains ScotRail l'étaient pendant qu'Abellio était aux commandes."
Le syndicat RMT a déclaré que la propriété publique offrirait des avantages significatifs aux cheminots, aux passagers et aux contribuables écossais.
'Bienvenue progrès'
Le modèle de «l'opérateur de dernier recours» que le gouvernement écossais utilisera est actuellement utilisé par le gouvernement britannique pour gérer la franchise de la côte est par l'intermédiaire de la compagnie indépendante London North Eastern Railway.
Au Pays de Galles, les services quotidiens sont gérés par une société publique après une baisse significative du nombre de passagers pendant la pandémie de Covid.
Le porte-parole écossais conservateur des transports, Graham Simpson, a déclaré: «Le gouvernement du SNP doit être tout à fait honnête sur ce que cela coûtera aux contribuables et sur les avantages démontrables qu'il est censé apporter aux passagers.
«Il est important que cela soit motivé par le pragmatisme et non par l'idéologie.
"C'est le même gouvernement qui ne peut même pas construire quelques ferries, ce qui ne leur donne guère confiance en leur capacité à gérer un service ferroviaire."
Le porte-parole des transports écossais des Verts, John Finnie, a déclaré que cette annonce était un "progrès bienvenu".
Il a déclaré: «Étant donné que le Pays de Galles a ramené les chemins de fer dans la propriété publique l'année dernière, cela a pris du temps.
"La nationalisation des services n'est que la première étape vers un système de transport public intégré plus vert qui dessert les communautés et non les actionnaires."
Le porte-parole des transports du Scottish Labour, Alex Rowley, a déclaré: «Lorsque les ministres du SNP ont attribué le contrat à Abellio, ils nous ont dit que nous aurions des services de premier plan au niveau mondial, mais pour beaucoup trop, ce n'était pas l'expérience.
"Le gouvernement écossais aurait pu agir bien plus tôt, et ce sont ses échecs répétés qui nous ont conduits à ce point."
Une déclaration de ScotRail publiée sur Twitter a déclaré: "Nous tenons à vous assurer que nous continuerons d'exploiter un service fiable pour soutenir le déploiement des vaccins et l'ouverture de l'économie au cours des prochains mois." Nous travaillerons en étroite collaboration avec Transport Scotland pour assurer une transition en douceur vers le nouvel opérateur, pour assurer la stabilité des clients et du personnel ferroviaire. "
Analyse par Jamie McIvor, correspondant de presse, BBC Scotland
La privatisation des chemins de fer dans les années 90 était à la fois radicale et controversée.
Même certains qui avaient soutenu la privatisation d'autres actifs appartenant à l'État, tels que BT et les compagnies d'électricité, se sont demandé si démanteler British Rail et offrir aux entreprises des franchises pour gérer des services fonctionnerait réellement pour le mieux.
Ils semblaient avoir raison. La société propriétaire des lignes, Railtrack, a été ramenée dans la propriété publique sous le nom de Network Rail. Certaines franchises se sont avérées infructueuses ou non viables, alors l'État est intervenu pour maintenir les trains en marche.
La franchise ScotRail, malgré de nombreuses controverses, a été relativement sans problème et a été exploitée par trois sociétés distinctes au fil des ans - Abellio semble maintenant être le dernier.
À bien des égards cependant, les chemins de fer écossais ressemblaient plus à un partenariat public-privé qu'à une entreprise simplement motivée par le marché. Le gouvernement écossais a soutenu de grandes améliorations de la ligne entre Glasgow et Édimbourg et la réouverture de la ligne Waverley aux frontières.
Pour certains, la renationalisation du service ferroviaire écossais sera considérée comme bonne ou mauvaise comme un simple point de principe. Mais le test pour de nombreux passagers sera de savoir si cela se traduit par de meilleurs services ou un plus grand degré de responsabilité.
Traduction pour le Collectif

THE GUARDIAN

17 mars 2021

Les chemins de fer écossais seront nationalisés l'année prochaine
Le gouvernement écossais annonce que la franchise ScotRail sera reprise à l'expiration du contrat en 2022.
A Scotrail train leaves the station in the snow in Cambuslang, Glasgow
The Scottisch governement announced in 2019 il would inforced an early break clause in Abellio's original 10-year franchise after years of poor performance and industrial disputes l Photographe Robert Perry/EPA
Les chemins de fer écossais seront nationalisés l'année prochaine, a annoncé le gouvernement écossais.
La franchise ScotRail gérée par Abellio sera reprise par l'opérateur public de dernier recours à l'expiration de son contrat en mars 2022.
Cette décision intervient peu de temps après que le gouvernement gallois ait confié le réseau ferroviaire national à l'État, en mettant fin à la franchise Keolis-Amey en février.
Le secrétaire écossais aux transports, Michael Matheson, a déclaré : "Le système actuel de franchisage n'est plus adapté."
Il a déclaré que le gouvernement était en train d'élaborer d'autres accords d'urgence avec ScotRail et la franchise Caledonian Sleeper en difficulté d'avril à septembre dans le cadre des retombées de la pandémie de Covid, avec un soutien estimé à 173,1 millions de livres sterling. 
Les services ferroviaires ont été pris en charge par le gouvernement écossais dans le cadre de contrats d'urgence depuis mars dernier, mais les appels à la nationalisation par les militants et les syndicats du secteur des transports ont précédé de longue date la pandémie.
Le gouvernement écossais a annoncé en 2019 qu'il appliquerait une clause de rupture anticipée dans la franchise initiale de 10 ans d'Abellio après des années de mauvais résultats et de conflits sociaux.
Les syndicats ont salué cette nouvelle. Kevin Lindsay, organisateur d'Aslef en Écosse, a déclaré : " Nous nous réjouissons du début de la fin du système de franchise défaillant ici en Écosse. Plus jamais le chemin de fer du peuple ne devrait être entre les mains des pilleurs".
RMT a appelé le gouvernement écossais à avancer le changement plutôt que de soutenir un ScotRail géré par Abellio au-delà de septembre.
Son secrétaire général, Mick Cash, a déclaré : "La propriété publique de ScotRail apportera des avantages significatifs aux travailleurs du rail, aux passagers et aux contribuables écossais et permettra la création d'un réseau ferroviaire abordable, accessible et durable qui contribuera aux objectifs de décarbonisation de l'Écosse."
Le secrétaire général de la TSSA, Manuel Cortes, a déclaré : ""La pandémie de Covid-19 a montré très clairement que nos chemins de fer sont un service public, et non une tirelire pour les gros actionnaires. Le reste du pays doit maintenant suivre l'exemple des travaillistes gallois et mettre fin à l'échec de la privatisation vampire des Tories." [Parti conservateur - NdT)
Deux grandes franchises en Angleterre, LNER et Northern, sont déjà gérées par le gouvernement par le biais de son opérateur de dernier recours, et l'Office for National Statistics a déclaré en 2020 que les services ferroviaires avaient été en fait nationalisés en raison du niveau de soutien du Trésor.
Un examen du système ferroviaire britannique, qui n'a pas encore été publié, réalisé par Keith Williams, ancien directeur général de British Airways, a déjà signalé la fin du système de franchise traditionnel, bien que les services de trains de voyageurs soient encore sous-traités dans le cadre d'accords de mesures de rétablissement d'urgence.

Traduction pour le Collectif

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article