Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

BILAN DE LA CONCERTATION LE 20 AVRIL AVEC LA SNCF NORMANDIE - PARIS GRANVILLE -CAEN RENNES - CAEN ALENCON LE MANS TOURS

 

Lors de la réunion de la présentation des horaires pour le service 2022, la SNCF et la Région de Normandie, ont fait de nouvelles propositions pour répondre aux attentes des usagers qui vont dans le sens d’une amélioration pour les transports du quotidien.

Il est clair que les différentes actions dans les gares de Vire, Argentan, Granville, Avranches et Pontorson où près de 1800 signatures ont été obtenues pour l’amélioration des horaires et le retour des trains pendant la période COVID dont le résultat s’est matérialisé par le retour de tous les trains sur Paris Granville et du train du matin sur Caen Rennes ont pesé dans la balance. Le collectif se félicite que les propositions portées depuis plus 2 ans pour l’amélioration des dessertes trouvent un écho grandissant au sein des élus et des populations concernées. Pour autant, malgré les engagements de Mr Morin auprès de certains d’élus de mettre à l’étude les propositions de partir plus tôt de Granville ( 5h30 avec une arrivée à Paris à 8h30) et de Paris (6h55 avec une arrivée vers 10 h00 à Granville), ces améliorations sont restées lettre morte ou ne sont peut-être que de vagues promesses électorales.

Quant aux retours des TER entre Argentan et Granville, n’en parlons plus ! Seule ligne à ne plus avoir de desserte locale ! Pas étonnant que Mr Morin engage la Région dans le financement de la deux fois deux voies entre Argentan et Briouze au coût exorbitant pour les contribuables et l’environnement. Or, nos propositions, qui ne coûtent rien, n’ont pas été prises en compte, notamment celle d’ouvrir au service voyageur le train qui circule à vide le lundi matin depuis plusieurs années au départ de Paris avec un départ à 6h30. Cela permettrait aux étudiants et scolaires de rejoindre leurs lieux d’étude et d’être à Granville à 9h30.Quant au train en milieu d’après-midi, le retour vers un départ vers 16h50 de Paris Vaugirard prouve s’il en est besoin que cette possibilité existait. Pour autant le collectif a obtenu une réunion technique pour avancer sur ce dossier afin d’examiner l’ensemble des propositions.

Dans de nombreux cas, la construction des horaires se fait à présent, sans tenir compte des besoins réels des usagers. Elle est guidée par la rationalisation des coûts de personnel et une utilisation optimale du matériel, dictées par des choix budgétaires, loin de la volonté réelle de développer un des transports les moins polluants. Sinon pourquoi avoir transféré des trains vers des cars sur Caen Rennes. Cars qui n’ont qu’un arrêt au lieu de 9 pour les trains et ne font plus office de desserte locale. Sur Caen Rennes le retour d’un train le Vendredi soir et le dimanche soir à 18h07 vers au départ de Caen était une proposition portée par le collectif. Cette amélioration fait suite aux actions que le collectif avait organisées pour le retour d’un train en lieu et place des 5 bus qui effectuaient le parcours Granville Rennes le dimanche soir. Pour autant l’opportunité de faire ce train en 2h40 est possible avec une correspondance immédiate à Folligny. Quant au retour du train le vendredi et le dimanche vers 18h00 au départ de Rennes. Aucune réponse ! Nous continuerons à porter cette proposition. Le collectif a demandé la création, le matin, dans la journée et pour le retour le soir, de navettes TER entre Granville et Dol avec une correspondance à Dol vers et en provenance de Rennes, Dinan et St Malo. Actuellement Dol bénéficie de 21 allers et retours (dont deux TGV) vers Rennes et Pontorson : seulement deux ! Nous avons demandé la création d’un arrêt à La Haye Pesnel. Ce serait également une possibilité d’établir une nouvelle desserte vers le Mont St Michel avec les trains en provenance de Paris. Cela permettrait de compléter la desserte unique de Paris-le Mont-St-Michel.

L’amélioration des conditions de transport par l’augmentation du nombre de trains doit être poursuivie afin de répondre aux besoins de toute la population. C’est une évidence pour aller vers la transition écologique et participer au désenclavement des territoires. Encore faut-il que les guichets dans les gares soient ouverts et n’excluent pas une partie importante de la population, sujet également au cœur des combats du collectif tout comme la nécessité d’avoir une tarification sociale.

Lors de la réunion de la présentation des horaires pour le service 2022, la SNCF et la Région de Normandie, ont fait de nouvelles propositions pour répondre aux attentes des usagers qui vont dans le sens d’une amélioration pour les transports du quotidien.

Il est clair que les différentes actions et la dernière en date, celle du 19 mars dans les gares entre Caen et Alençon où près de 1000 signatures ont été obtenues ont pesé dans l’évolution de la situation. Il faut dire que la construction des horaires s’est faite à présent, sans tenir compte des besoins des usagers. Elle est guidée par la rationalisation des coûts de personnel et une utilisation optimale du matériel, dictées par des choix budgétaires, loin de la volonté réelle de développer un des transports les moins polluants. Sinon pourquoi avoir transféré des trains vers des cars qui n’ont que 2 arrêts au lieu de 8 pour les trains avec un trajet supérieur d’une heure voire d’une heure 30. D’où, l’exigence du collectif de remettre ces trains en circulation. Ce qui éviterait parfois que des usagers soient obligés de voyager en taxi ou rester sur le parking des gares pour attendre le prochain train !!!

Le collectif depuis plus de 2 ans n’a cessé de porter des propositions pour à la fois, tenir compte des horaires de travail des salariés et les emplois du temps des étudiants et les scolaires qui se rendent à Alençon, tout en satisfaisant l’exigence de donner des correspondances vers les TGV au Mans.

Les propositions retenues : le premier train en provenance de Caen arrivera à Alençon à 7h20 voire 7h30, le suivant arrivera à 8h20 ou 8h30 et le suivant à 9h05 ou 9h15. Pourquoi ce décalage possible de 10 minutes ? Tout simplement parce que dans la fabrique des horaires, il n’avait pas été pris en compte la fin des travaux entre Alençon et le mans qui vont permettre de gagner 10 minutes, un plus pour tous les usagers. Pour autant, les autres propositions de partir plus tôt de Caen pour arriver à 13h45 à Alençon et des départs à la minute 32 le soir, c’est-à-dire 17h32, 18h32 et 19h32 et la création d’un train à 18h02 pour faciliter les retours n’ont pas été retenues et sont sans justification aucune. Rien ne s’oppose techniquement à mettre en place ces horaires, si ce n’est la volonté de réserver à des opérateurs privés certains créneaux horaires pour satisfaire le choix politique et idéologique de la Région Pays de Loire qui veut ouvrir à la concurrence.

Concernant les retours le soir, au départ d’Alençon vers Argentan et Caen, il a été acté que le train de 17h11 pourra être retenu en gare d’Alençon pour un départ vers 17h18/20. Ce train pourra continuer d’assurer la correspondance vers Rouen à Mézidon. Proposition argumentée par le collectif qui permet avec l’utilisation des matériel AGC de gagner près de 6 minutes sur le parcours.

Pour le train de 19h07, le passage à Alençon vers 19h20 est à l’étude. Cet horaire comme l’a souligné et revendiqué le collectif pourrait permettre de partir 20 minutes plus tard du Mans, il donnerait une correspondance avec les TGV en provenance de Lyon, Nantes et Angers. De quoi permettre des échanges dans la journée sur ces destinations et satisfaire les besoins des usagers du quotidien.

L’amélioration des horaires, le retour des trains actuellement remplacés par des cars avec le passage d’un train en milieu d’après-midi vers 16h 20 à Alençon contribuerait à améliorer les retours vers Argentan et Caen. Notre exigence : c’est de mettre en place ces nouveaux horaires dès le service d’été 2021 !

L’amélioration des conditions de transport par le développement du nombre de trains doit être poursuivie afin de répondre aux besoins de toute la population. C’est une évidence pour aller vers la transition écologique et participer au désenclavement des territoires. Encore faut-il que les guichets dans les gares soient ouverts et n’excluent pas une partie importante de la population, sujet également au cœur des combats du collectif tout comme la nécessité d’avoir une tarification sociale.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article