Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com

Ce blog sert de journal à notre collectif citoyen créé à Argentan (Orne) par des cheminots et des usagers pour la défense du service public ferroviaire dans le sud Normandie. Il rend compte des déclarations, des actions de ce collectif auprès de la population et des élus. Il présente aussi des réflexions pour la défense du service public.

Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !

Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !
Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !
Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !
Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !
Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !
Plus de 1100 signatures pour l'amélioration de la desserte Caen - Alençon - Le Mans - Tours. La bataille continue !

Notre mobilisation du Vendredi 26 mai pour l'amélioration de la desserte Caen-Argentan - Alençon - le Mans a rencontré un très bon écho auprès des usagers de cette ligne.

Jeunes et moins jeunes, étudiants et salariés ont plébiscité l'ouverture des guichets dès le premier train , la réouverture du guichet d'Alençon le weekend et le cadencement à la demi-heure le matin et le soir dans les deux sens. 

Plus de 1100 signatures ont été récoltées sur la pétition

Nous remercions toutes celles et à tous ceux qui se sont mobilisés pour cette journée ainsi que les élus qui sont venus affirmer leur soutien.

 

Restons mobilisés : la bataille continue

Continuons à partager et à faire signer la pétition !

La presse rend compte de cette action.

À la gare d’Alençon, 350 voyageurs signent la pétition pour défendre la ligne Caen - Tours

Vendredi 26 mai, à la gare d’Alençon, des défenseurs de la ligne Caen - Tours ont obtenu 350 signatures de voyageurs pour soutenir leurs propositions afin d’améliorer la desserte.
La pétition des militants du collectif citoyen de défense des lignes Sud Normandie, a obtenu 350 signatures de voyageurs, alors que le maire d’Alençon et la députée socialiste de l’Orne sont venus apporter leur soutien. ©L’Orne Hebdo 

La pétition des militants du collectif citoyen de défense des lignes Sud Normandie, a obtenu 350 signatures de voyageurs, alors que le maire d’Alençon et la députée socialiste de l’Orne sont venus apporter leur soutien. ©L’Orne Hebdo 

Par Antoine Sauvetre

Pour la réouverture des guichets à partir du premier train du matin

Pour la réouverture du guichet d'Alençon le week-end

Pour un cadencement à la demi-heure, le matin et le soir, entre Alençon et Caen.

Pour la mise en place de navettes-train en Alençon, Surdon et Argentan

Pour le remplacement des bus entre Caen et Le Mans par des trains.

Voilà pourquoi, le vendredi 26 mai 2023, environ 350 voyageurs de la gare d'Alençon (Orne) ont apposé leur signature en bas de la pétition proposée par le collectif citoyen de défense de la ligne Caen-Tours.

Un train toutes les demi-heures

Dans le viseur du collectif : les difficultés de connexion entre cette ligne, qui dessert notamment les villes de Caen, Argentan, Surdon, Alençon, Le Mans et Tours, et les éventuelles correspondances.

Ils réclament notamment la mise en place d’un train toutes les demi-heures aux heures de pointe, entre 6 h et 8 h 30 et entre 17 h 30 et 19 h, contre un toutes les heures actuellement. « Cela représente deux trains supplémentaires le matin et deux autres le soir », indique François Tollot, membre du collectif.

« Inégalité de traitement »
Autre contestation : une « inégalité de traitement » entre les territoires normands.
« À titre d’exemple, entre Caen et Lisieux, le soir entre 17 h et 19 h 45, il circule dix trains, contre deux entre Caen et Alençon.»
Philippe Denolle, président du collectif de défenses des axes ferroviaires sud Normandie

Chantal Jourdan, députée de l’Orne venue apporter son soutien au collectif, insiste sur « la nécessité de rééquilibrage entre les territoires » alors que le Gouvernement a annoncé un plan à 100 milliards d’euros pour le transport ferroviaire en France d’ici à 2040.

Des trains pas de bus

 

Chantal Jourdan, députée de l’Orne, Joaquim Pueyo, maire d’Alençon, Philippe Denolle, président du collectif, et François Tollot. ©L’Orne Hebdo

Chantal Jourdan, députée de l’Orne, Joaquim Pueyo, maire d’Alençon, Philippe Denolle, président du collectif, et François Tollot. ©L’Orne Hebdo

Parmi ces demandes de « nouveaux trains » se cache une autre revendication : le remplacement des trains par les bus, auquel le collectif est opposé. « C’est notamment le cas entre les gares de Surdon et d’Alençon, où les connexions en bus sont de plus en plus fréquentes », poursuit François Tollot. « Et certains voyageurs le découvrent parfois sur le quai de la gare ! »

« On sait très bien que les voyages en bus ne sont pas appréciés par la population », appuie Joaquim Pueyo, le maire d’Alençon, qui soutient lui aussi les revendications des militants.

«Entre ce sujet et le problème de correspondances, avec parfois près une heure et demie d’attente en gare du Mans ou de Caen pour rejoindre Paris, l’offre de train s’est fortement dégradée.»

Joaquim Pueyo, maire d’Alençon

Carences et incohérences selon les élus socialistes

Si le maire répète que « l’État à sa part de responsabilité dans cette sous-exploitation d’une ligne où la demande est pourtant forte », lui et la députée socialiste ont écrit à deux reprises, en octobre 2022 puis le 10 mai dernier, au président de la Région Normandie, Hervé Morin.

Les élus ont notamment fait part des « carences » et « incohérences » constatées en gare d’Alençon : deux trains quotidiens permettant de faire le voyage entre Alençon et Paris ont été supprimés depuis 2021, temps d’attente en correspondance rallongés, temps de transport supérieur à 2 h 30 pour cinq voyages sur les 12 possibles, un seul train entre Alençon et Paris avant 10 h 30 pour un voyage de 4 h 18, aucune desserte en provenance de Paris avant 11 h le week-end…

(Re)développer le fret

Les « choix politiques » effectués par la Région et le Gouvernement sont « en contradiction avec les discours sur l’écologie », insistent les militants.

"Le train n’est peut-être pas le plus rentable pour l’État, mais c’est la meilleure solution pour limiter l’impact des transports sur la pollution de l’air et pour limiter les accidents de voiture ! "

Philippe Denolle

Le président du collectif appelle, comme la députée Chantal Jourdan, à « favoriser le transport de marchandises sur les rails alors que le fret peut justement permettre de compenser financièrement le trafic des voyageurs. » 
Attractivité
Enfin, Joaquim Pueyo insiste sur « l’importance du train » pour améliorer l’attractivité de l’Orne, un département qui perd des habitants depuis plusieurs années.
"Il faut se rassembler autour de cette question avec les élus des villes concernées pour obtenir une meilleure cohérence dans l’offre de train." Joaquim Pueyo

Comme le collectif, qui va remettre la pétition à la Région Normandie pour appuyer leurs revendications, l’édile d’Alençon a demandé au président normand Hervé Morin d’aborder ces questions lors d’une prochaine réunion de travail.

 

Vendredi 26 mai 2023, le collectif citoyen de défense des lignes Paris-Granville, Caen-Tours et Caen-Rennes menait des actions dans plusieurs gares de Normandie. L’association réclame une meilleure offre de trains pour les usagers.
Vendredi 26 mai 2023, le collectif citoyen de défense des lignes Paris-Granville, Caen-Tours et Caen-Rennes menait des actions dans plusieurs gares de Normandie. L’association réclame une meilleure offre de trains pour les usagers.

https://www.ouest-france.fr/normandie/un-collectif-de-defense-des-lignes-ter-milite-pour-ameliorer-la-desserte-ferroviaire-en-normandie-7efbb7b8-fbc5-11ed-abcd-efa42af71e3f

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il faudra un jour mettre sérieusement en balance les avantages d'une connexion directe d'Alençon avec Paris via le raccordement de surdon réhabilité par rapport aux solutions instables et donc illisibles qui consistent à bricoler des variations de correspondances via Surdon ou le Mans en autocar ou en train selon les caprices du moment.
Répondre